Biographie

En quelques mots

des passions …

Pendant 30 années passées dans le système des Nations Unies dans le domaine des ressources humaines, Eric se consacre déjà à ces passions dévorantes que sont la musique, le chant et la comédie.  A partir de 2020, il prend la terrible décision de s’y consacrer entièrement.

Après voir commencé le chant au sein de l’Ensemble vocal de l’Institut de France, à Paris, puis, à son arrivée à Genève, auprès du Cantus Laetus de Genève. Il travaille régulièrement la technique vocale avec Francesca Giarini.  Il a également bénéficié de l’enseignement de David Jones (New-York) et, depuis 2017, il participe à des master classes et stages d’été d’Anna-Maria Panzarella.

De nombreuses  œuvres du répertoire baroque figurent à son répertoire, parmi lesquelles des motets de J.-J. C. de Mondonville, le Dies Irae de M.R. Delalande, le Requiem et le Motet Deus Noster Refugium d’A. Campra, le Te Deum de M.-A. Charpentier (avec le Nouvel Orchestre de Genève, dir. Michel Dumonthay), et avec l’ensemble baroque Musica Poetica d’Annecy (dir. Auguste Augustin), le Te Deum  de J.-B. Lully, le Requiem d’A. Lotti (dir. François Rouvinez) en première mondiale après la restitution de la partition, etc. Il a une prédilection pour J.-S. Bach, dont il a chanté les Messes luthériennes en Fa et en La, ainsi que, à Genève en 2001 et 2002, la Passion Selon Saint-Marc (Le Christ) à la Cathédrale Saint-Pierre (dir. François Rouvinez), et l’Oratorio de Pâques avec l’ensemble baroque Swiss Consort sous la direction de Bernard Spizzi, en 2001.

Il a également abordé le répertoire classique avec la Petite Messe solennelle de Rossini (dir. Bernard Spizzi), en 2004, romantique avec le Requiem de M. Duruflé (dir. François Rouvinez), Ein Deutsches Requiem de J. Brahms sous la direction de Bernard Spizzi avec le Chœur départemental de Haute-Savoie, en 2005, ou contemporain avec les trois Messes basses (rôle du Révérend) de Roger Calmel (sur des textes d’A. Daudet).

Eric Dalhen a travaillé avec le Chœur de l’Opéra de Lausanne, avec lequel il a enregistré l’opéra “La Grotta di Trofonio” d’Antonio Salieri sous la direction de Christophe Rousset et les Talens Lyriques, en 2005, mis en scène par Marcial Di Fonzo Bo. Il a également chanté avec le Chœur du Grand-Théâtre de Genève dans des programmes symphoniques.

Sa présence scénique et son talent comique ont été remarqués dans un spectacle « scène(s) de ménage » qu’il a créé en 2010 et repris en 2011, avec Francesca Giarini autour d’extraits d’opéras et mis en scène par Annick Gambotti à la Comédie de Ferney-Voltaire.

Il joue et chante dans des productions créées et mises en scène par Francesca Giarini, telles que « Jeux de D(r)ames » en 2016 et « Chez Volt’Airs » en 2018, dans le cadre de la Saison Voltaire, à Ferney-Voltaire, et en 2015 à Genève dans « Historia di Jephté » de Giaccomo Carissimi. Il a chanté le rôle de Jules César de « Giulio Cesare » de Haendel pour le Festival « Théâtre in Situ » de Carqueiranne (août 2006, France), mis en scène par Benoît Blampain.

Il est, en 2016, le Premier acteur principal dans Personnages en quête d’auteur de Luigi Pirandello, mis en scène par Oscar Ali Garcia à la Comédie de Ferney-Voltaire, avec qui il a aussi travaillé la commedia dell’arte.

Il travaille régulièrement, depuis 2017, le théâtre avec Benoît Blampain, dans le cadre des ateliers Théâtres de EnJeu(x), avec lesquels il joue, en 2018 “Nuit” d’Harold Pinter et en 2019 des extraits de “Tartuffe” de Molière, dans le rôle d’Orgon.

Il est avec Francesca Giarini co-fondateur des Musiciens de l’Atelier   et des Musicales de Ferney.

Productions récentes

L’Imposteur

2019

Tartuffe (extraits) de Molière
Mise en scène B. Blampain
Rôle d’Orgon

Cabaret Volt’Airs

2018

Une auberge en Europe
Mise ne scène F. Giarini Dalhen
Un dandy

Contactez moi

Eric Dalhen

Baryton & comédien